Finlande : d'Helsinki au Cercle polaire


L'été de l'année 2000 fut consacré à un voyage en Finlande. C'est la 3ème fois que je m'y rends mais c'est une première pour moi en vélo. L'équipement et la répartition des rôles sur le tandem est toujours la même, la tente en moins : je suis au pilotage, mon compagnon à l'arrière, poids total +/-180 kg.


Samedi 29 juillet
Départ de Roissy à 10h00 : le départ de l'avion est retardé à cause ... de nous. De l'intérieur de l'avion, nous observons le chargement des bagages dans la soute du Fokker 100. Le tandem, immense dans ses cartons, est chargé en dernier mais manifestement, il ne rentre pas... (d'où l'intérêt d'avoir l'accord de la compagnie aérienne pour le transport aux dimensions réelles du vélo !). Déchargement total des bagages et le tandem est cette fois-ci placé en premier dans la soute.
A l'aéroport d'Helsinki, récupération du vélo, remontage (guidon, pédales, roues) et déjà une crevaison : la valve cède lors du gonflage ! Pour quitter l'aéroport, des pistes cyclables partout : on en attendait pas moins d'un pays nordique. 50 km pour rejoindre la petite ville aux maisons colorées de Porvoo, la densité de population est faible, cela se sent aussi sur les routes. Ravillaillement et premier saumon fumé. 56km, av 18,4, D+ 320

Dimanche 20 juillet
Départ de Porvoo à 9h00, route vallonée, qui a dit que la Finlande était plate ? Premier contact avec la piste à Liljendal : la terre est compactée, tassée, recouverte de sable. C'est assez roulant mais attention aux nids de poule. La conduite nécessite une très grande attention, le freinage est à doser avec précaution. Direction Anjala, 20 km de ligne droite : éprouvant. Nouveau passage en piste à Enajarvi. Rencontre furtive avec un drôle d'animal : un lièvre aussi gros qu'un chien ! Camping de rêve : un chalet avec sauna au bord du lac et première rencontre avec les moustiques... 142 km, av 19,5, D+ 956

Lundi 31 juillet
Départ 9h00 après un breakfast au saumon fumé. Route secondaire jusqu'à Lappeeranta, ville longue et bruyante. Notre carte routière nous a induit en erreur : il n'y a là aucun bateau pour traverser le lac Saima. Après une longue errance dans la zone urbaine, nous optons pour la seule solution qui reste : prendre la (très) grande route vers Imatra, nous y restons 38 km, c'est comme une autoroute. Quelques gouttes de pluie. Arrêt à l'auberge. 144 km, av 20,8, D+ 1000

Mardi 1er août
Départ 7h00 dans la brume en direction de Lohilahti, 40 km sans voir personne... Le paysage est enfin typiquement finlandais : une route qui serpente au milieu des lacs et de la forêt. Nous prenons le bac, petite embarcation jaune et noir qui nous emmène à Sulkawa. Nuit au camping de Savonnlina. 125 km, av 19,5, D+ 950
(En 2003, sur la route du Cap Nord (en voiture), je suis retournée à Savonnlina, c'est une magnifique ville où se tient chaque année un festival international d'opéra dans le chateau, la scène est en plein air : somptueux !).

Mercredi 2 août
Départ à 8h00, la route qui nous emmène à Enonkoski est superbe, toujours lacs et forêt. Nous prenons le bac à Hanhivirtha et observons les convois de bois de flottage sur le lac. La route continue en dos d'âne dans la forêt jusqu'à Lipari. Eclatement du pneu arrière, on intervertit avec l'avant, et pneu de secours. Ni la panne ni les averses violentes ne nous ralentissent. 9 km de piste boueuse où nous manquons plusieurs fois de chuter. Le pilotage est tendu. Arrivée enfin à Joensuu, capitale de la Carélie, (nous sommes à l'est de la Finlande et nous dirigeons vers la frontière russe). 149 km, av 19,5, D + 1076

Jeudi 3 août
Achat et changement du pneu avant et nous quittons Joensuu, traversée de la banlieue chic de cette jolie ville, puis quelques kilomètres de grande route où nous sommes arc-boutés face au vent. Nous nous engageons sur une piste qui fut tracée au XVIème siècle, cette régiont fut le siège des guerres russo-suédoises. De très beaux lacs ponctuent le décor. Les côtes sont très raides sur ce parcours. Le vent a chassé la pluie mais il fait frais.Vue magnifique sur le soleil couchant depuis le camping. 115 km, Av 19,2, D+704

Vendredi 4 août
Nous profitons de passer devant la dernière gare de chemin de fer avant le nord pour acheter nos billets de train de retour. Furtif contact avec les touristes qui ne nous font pas regretter notre cheminement solitaire. A 9h30, nous prenons la route de Kulmo : c'est tout droit pendant 109 km... Mais dès le 20 km de ce grand axe, le revêtement disparait, la piste ingrate le remplace. Nous nous enlisons dans un gravier trop épais, chaque véhicule croisé, en particulier les camions de bois, nous envoient un nuage blanchatre, du sable dans la bouche... Le tandem, soumis aux pires trépidations, tient bon et nous aussi. Le revêtement s'améliore un peu, et la piste redevient dure. Heureusement qu'il ne pleut pas car nous n'aurions pas pu passer. Nous retrouvons le macadam au gré d'un changement de canton, sans doute plus fortuné, et l'allure redevient normale. Magnifique chalet-sauna dans un camping, c'est le rêve ! 119 km, av 17.9, D+ 1036

Samedi 5 août
Nous quittons Kuhmo à 8h30. Route entre lacs et forêt, le long de la frontière russe. La route facile se poursuit et un panneau nous indique que nous quittons le domaine de l'élan (pas vu un seul) pour celui du renne (omniprésent), clic cloc sur la route. Des grillages immenses coupent le pays en deux et empêchent les rennes, semi-domestiques, de quitter le nord. Chouette cottage dans un camping, le soleil radieux ne se décide pas à se coucher, il nous inonde longtemps de ses rayons généreux. 126 km, av 20, D+ 973


Dimanche 6 août
Départ de Suomissalmi à 9h15, un peu de mal à trouver notre route, pourtant il n'y en a qu'une... La piste est très bonne mais la forêt de bouleaux est un peu triste. Toujours des rennes. Traversée du lac avec un petit bac où nous achetons du poisson, sans doute la prise du matin. Puis c'est à nouveau la piste, à travers les gouttes, avec pour seule compagnie des rennes. Arrivée à Hossa, minuscule village désert, mais bon camping. Superbe chalet sauna privé. 103 km, 18,9 av, D+845

Lundi 7 août
Départ tôt de Hossa, route lisse. Déjeuner au restaurant : ragout de renne à la confiture d'airelles. On repart sous la pluie battante, halte à Kuusamo, petites courses, la ville est laide à mourir. C'est d'une tristesse... (avez vous vu les films de Kaurismaki ? c'est pas du cinéma, c'est du réel !). Arrivée à Juuma après 12 km de route en cul de sac, nous sommes dans le pays de l'ours (pas vu un seul). Le chalet dont on rêve nous tend les bras : camping de Jyrava, un chalet à l'hectare, sauna au bois, poele à bois, lac perso où au petit matin nous verrons des oies blanches se poser, bateau perso, des rennes pour seule compagnie... 121 km, Av 19, D + 861

Mardi 8 août
Journée de repos, enfin si l'on peut dire... 56 km AR pour faire des courses.
Mercredi 9 août
Repos toujours, visite des environs, pêche, myrtilles.

Jeudi 10 août
Départ à 4h30, les nuits sont courtes et la lumière est très belle. La piste puis la route sont faciles, le paysage change à mesure que l'on monte vers le nord ; la forêt laisse place à la toundra aux couleurs chaudes. A Hautajarvi, visite de la maison du parc d'Oulanka, mais il n'y a rien en anglais...
Nous passons le cercle polaire entre Hautajarvi et Niemela sans même un signe ou une pancarte. Il fait beau, 12 °. Arrivée à Salla où nous comptons passer la nuit, mais le camping est minable. La ville est sinistre, nous cherchons un hébergement digne de ce nom et tombons sur une pension de famille / maison de repos (difficile à définir en fait) où le temps s'est arrêté et les individus figés, transportant leur ennui. Ici on dîne à 16h00. Les soirées sont longues !
Notre compteur est devenu muet : estimation : 86 km

Vendredi 11 août
Nous quittons Salla sans regret ni pour la ville ni pour l'hôtel des zombis... La route est facile jusqu'à Kemijarvi mais les paysages tristes et monotones. Le charme finlandais semble avoir disparu au-delà du cercle polaire, ici on est dans le grand nord. La Laponie mérite sa réputation de terre inhospitalière.
Retour en train de nuit le soir même pour Helsinki.
Total 1407 km, moyenne 117 km par jour.

Commentaires

  1. vous avez vivez ce cet agréable voyage il y a envirent huit ans, vous etaient chanceux , je vous souhaite un beau autre voyage , mais avec des photos plus larges.

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire