Lanzarote : dans le parc des volcans

Rouler dans le parc de Timanfaya, c'est évoluer dans le paysage le plus étrange qui soit. Je ne peux pas me lasser d'admirer les palettes de couleurs, les formes, la texture des champs de lave. En observant bien, il est possible de refaire le scénario de l'éruption selon l'orientation des coulées et les cônes volcaniques explosés ou encore intacts. Comme je l'ai déjà dit dans un précédent reportage, la region des volcans est parcourue de routes libres d'accès, mais l'intérieur du parc ne se visite qu'en bus. Il est impossible de se rendre à pied dans le parc, sauf une fois par mois pour une visite guidée qui n'accepte sur réservation qu'une vingtaine de personnes. Je retenterai ma chance l'an prochain...
« Le 1er septembre 1730, entre les neuf heures et les dix heures du soir, la terre s'ouvrit à Timanfaya, à deux ligues de Yaiza... et une énorme montagne s'éleva du sein de la terre », selon le témoignage du curé Lorenzo Curbelo. L'île se transforma entièrement. Dix villages furent enterrés (Tingafa, Montaña Blanca, Maretas, Santa Catalina, Jaretas, San Juan, Peña de Palmas, Testeina et Rodeos) et pendant six ans la lave s'étendit au sud, couvrant un quart de l'île et recouvrant les plaines de cendres volcaniques. En 1824, les éruptions reprirent à Timanfaya. Source Wikipédia  













Commentaires

  1. Fabuleux ! Quelles vacances superbes de fin d'année ! Enjoy! Et bon passage à l'année prochaine...

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire