Chasse aux cols en Pays Cathare

La "chasse au col" est une activité stimulante et  ludique pour un cycliste : c'est un sport qui associe le goût de l'effort à la découverte. Pour inscrire un nouveau col à son tableau, la règle du Club des Cent Cols implique qu'il soit monté pour la première fois. Il ne s'agit donc pas de compter le nombre de cols gravis en vélo, mais uniquement le nombre de nouveaux cols où l'on a posé ses roues. Chaque année, on envoie sa liste personnelle et un classement est publié, par ordre alphabétique et par ordre du nombre de cols à son actif. Pour entrer au club, voici les conditions : avoir gravi au moins 100 cols dont 5 à plus de 2000 m pour chaque centaine proposée.


Initiée par mon père, je me suis prise au jeu depuis une quinzaine d'années, et cette quête s'est enrichie dans 11 pays différents. Comme toute collection, elle est très ludique : un peu comme une chasse au trésor ! En effet, certains cols figurent sur les cartes IGN mais pas sur Michelin que nous utilisons le plus souvent  en vélo : on peut ainsi avoir la bonne surprise de faire un parcours avec des cols que l'on a gravis sans le savoir. Les mauvaises surprises existent aussi : grimper des kilomètres, être persuadé de trouver un col car la configuration du lieu s'y prête et puis... rien, une simple montée "gratuite".   Pour Mark et moi, la chasse aux cols est un objectif de sorties et de découvertes.



En France, c'est le catalogue Chauvot qui fait référence, avec plus de 10 000 cols muletiers et routiers. En lisant les récits des adhérents du club et le palmarès de certains membres, on voit que la chasse aux cols peut constituer une activité à part entière qui privilégie aux circuits les parcours en aller-retour et, si on traque les cols muletiers, le poussage -voire le portage- du vélo ou du VTT. Le club réunit ses membres au cours de concentrations pendant lesquelles des circuits très riches en cols sont proposés. On peut aussi suivre les itinéraires des randonnées permanentes "100 cols" dans de très nombreuses régions. Grimpées garanties !





C'est à la lecture de l'un de ces récits que nous avons eu l'idée d'aller rouler en Pays Cathare et alentours. Le bilan est très positif : 31 cols en  375 km, bonne moyenne !



Dans les gorges de Galamus, impressionnant !

 
Canyoning : plouf !
 

Le château de Peyrepertuse, surnommée la Citadelle du Vertige
 

Pendant notre périple, nous traversons les vignes des crus du Minervois, des Corbières et du Fitou
... et voici mon  500ème nouveau col, ça mérite bien une photo !
Nous décidons de rentrer chez nous en relais : l'un avance en vélo, l'autre la voiture et inversement. Cela permet les étapes quotidiennes d'environ 200 km tout en évitant les grandes routes et en roulant léger. Ici, nous longeons le Canal du Midi dans l'Aude, heureusement pas pour longtemps parce que c'est plat !

A Valleraugue au pied du Mont Aigoual, on se baigne dans l'Hérault
Paysages des Cévennes
Mark fait un détour par le Mont Aigoual (photo octobre 2010)

Dans le Parc naturel du Haut Languedoc : les terres rouges du Salagou

Au loin, le lac de Salagou, un petit paradis !

Camping avec vue
 * * *

Commentaires

  1. Magnifique!!!! J'ai encore du retard pour te rattraper au nombres de cols :)

    RépondreSupprimer
  2. L'avantage de ce genre de terrain c'est que c'est très "rentable" et la liste monte vite ! Amicalement et bonne chance pour PBP ! je suivrai ta progression.

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire