On top of the world

archive - avril 2011
Mercredi et jeudi, j'ai effectué deux super vols en circuit de 60 et 84 km totalisant presque 8 heures en l'air en partant de Laragne-Chabre. Les thermiques me permettent d'atteindre les 2600 mètres. Il y a beaucoup de monde en ce moment sur le décollage : on y rencontre de nombreux Européens et des pilotes qui viennent aussi de l'hémisphère sud où chez eux c'est l'hiver.


Jeudi soir en rentrant à la maison, alors que je n'ai pas touché à mon vélo de route depuis dix jours, je décide de partir le soir même à Barcelonnette pour dormir sur place dans la voiture et être prêt pour faire un de mes circuits préféré de haute montagne que je fais chaque année depuis quatre ans : Barcelonnette - Col de Larche (1948 m) - Vinadio - Col de la Lombarde (2350 m) - Isola - la Cime de la Bonette (2802m)- Barcelonnette. Ce circuit comporte 3 cols progressivement de plus en plus difficiles et grandioses et totalise 174 km pour 4400 m de dénivelée.
Les lacets du col de la Lombarde
Parti juste après 8 heures avec un ciel un peu voilé (ce qui n'était pas prévu !), je commence par le col de Larche (interdit aux cyclistes côté français mais les gendarmes ont mieux à faire que refouler les quelques cyclistes qui passent) qui est facile, ça monte avec une pente très douce : les camions passent par là toute l'année. La descente en Italie jusqu'à Vinadio est très longue. Au kilomètre 67 on tourne à droite où le panneau indique "Francia par le col de la Lombarde".

La montée est très raide avec beaucoup de lacets jusqu'à un replat d'un kilomètre, puis à nouveau des lacets pour gravir la pente raide et les derniers 5 kilomètres dans les alpages, où la progression est plus facile. Le ciel est très couvert et le voile épais mais sans danger de pluie heureusement.
Le monastère de Santa Anna, à l'écart du col de la Lombarde
La descente vers la vallée de la Tinée est longue sur une route en parfait état. On passe la station de ski d'Isola 2000 en descente jusqu'au village d'Isola à 870m, où commence la montée de 41 km pour 2000 m de dénivelée jusqu'à la Cime de la Bonette. Il y a de plus en plus de soleil à partir de Saint-Etienne de Tinée. J'adore grimper la Bonette par ce côté, c'est plus long, plus dur ... plus grandiose que de l'autre côté ! Il y a aussi beaucoup moins de monde sur ce versant. Voilà c'est bouclé ! La longue descente de 35 km jusqu'à Barcelonnette est devant moi. 

Cette année, j'ai trouvé la montée de la Bonette un peu dure, il m'a manqué un peu d'entrainement. Par contre, je me suis senti super bien dans les derniers 4 kilomètres. J'ai mis 8h33 sur le vélo, un peu moins de 9 heures au total.

La partie roulante avant le sommet

Le col en regardant vers les pistes d'Isola 2000

Dans la Bonette



En bas, le hameau de Bousiéyas

Presque sur le toit du monde

Juste avant le sommet, je demande à une famille de touristes hollandais de me prendre en photo
On top of the world

Commentaires

  1. Belle balade en effet, vivement 2012, projet de séjours a Barcelonnette

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire