Novembre



Dimanche 27 novembre
Mark va voler au Mont Colombis. Dans les Hautes Alpes, c'est l'un des sites de décollage avec le plus de dénivelé (1000 m). En vélo, nous l'avons gravi une fois il y a quelques années et je ne suis pas prête à recommencer : 12 km, départ de Remollon (660m) , sommet à 1733 m, un passage à 14 %... Mais en haut, c'est la récompense : quel panorama sur le lac du Serre Ponçon !
Vers la vallée de l'Ubaye



Vers la vallée de la Durance




 

Samedi 26 novembre
Mark et moi partons faire un petit tour de vélo dans la région du Trièves pour découvrir 6 nouveaux cols autour de Mens dans le sud de l'Isère. C'est un magnifique circuit entre l'Obiou et le Mont Aiguille, heureusement pas trop souvent à l'ombre parce qu'il fait bien froid.
Voici les nouveaux cols : Col de Mens,  Saint Sébastien, de Laye, de Masserange, Accarias, de Cornillon (le plus beau). 58 km pour 1000 de D+.
Le Mont Obiou
Le Mont Aiguille
Vendredi 25 novembre
Je dépose la voiture au garage tôt ce matin et j'en profite pour rentrer en courant : 11,5 km en 1h03. A 8h du matin, c'est complètement gelé sur la petite route sur les hauteurs de Sisteron, à tel point que je dois marcher pour ne pas glisser...


Jeudi 24 novembre
Très bonne séance de natation d'une heure pour 2000 m à l'heure du déjeuner.

Mercredi 23 novembre
Je profite d'une pause déjeuner allongée et du beau soleil automnal pour faire en vélo le circuit des clues de Barles et du col du Labouret. Un grand classique pour les dignois ! La montée par les clues jusqu'à Barles est très progressive, ce sont des gorges assez roulantes. Après Barles, il faut appuyer un peu jusqu'à Verdaches, mais il fait si froid et sombre dans la forêt que je n'ai qu'une envie c'est de passer ce moment au plus vite... Le col du Labouret par ce côté n'est qu'une petite formalité de deux épingles. Après il n'y a plus qu'à se laisser descendre jusqu'à Digne, un vrai régal !
63 km, moyenne 23,2, dénivelée +/- 700

Mardi 22 novembre
A midi pile, je ferme mon bureau, je me rue dans mon vestiaire (changement en top chrono 5 mn) et je prends ma voiture pour monter à 5km au nord où je connais une petite route le long de laquelle j'aime aller courir. L'aller retour fait 9 km, c'est parfait pour se mettre en appétit, et quelle vue sur les montagnes de l'Evêché ! J'ai  les mollets en béton, je me demande bien pourquoi et je commence me sentir bien seulement à l'arrivée. C'est sur que j'ai mis du temps à m'échauffer...
Course à pied 9 km, 48 mn

Lundi 21 novembre
Petit tour à la piscine à l'heure du déjeuner : c'est la cohue dans la ligne des nageurs. Tout se passe dans la bonne humeur, on se laisse passer en mutuelle courtoisie, j'opte pour la voie du milieu et là, il faut forcer un peu. Bon ça fait pas de mal non plus de temps en temps.
Natation 1500 m, 45 mn

Dimanche 20 novembre
Je reprends le fil interrompu de ce blog qui m'a bien manqué...
Mark et moi prenons la direction de Banon, bien connu pour ses fromages, où nous nous rendons pour tester un site de vol libre, qui s'avèrera une bonne expérience à renouveler, dans de meilleures conditions météo.
Quant à moi, j'en profite, une fois le véhicule rapatrié à l'atterrissage, pour faire un circuit vélo de 57 km pour 1000 de D+ sur des routes où je n'ai pas souvent l'occasion de me rouler.
Banon évoque pour moi le Raid Provence Extreme dont c'est un contrôle et un carrefour stratégique de début d'épreuve (on s'y trompe facilement de route...). C'est aussi le village où j'ai fait demi tour dans le 1000 du Sud en septembre dernier, après seulement 100 km, et avant d'aggraver les dégats...
Donc me revoici à Banon en ce dimanche désert, sur  un circuit qui m'emmène à Rustrel, St Christol et Simiane la Rotonde, je compte plus de vélos que de voitures...Le plateau d'Albion n'est pas l'endroit favori des promeneurs. Pourtant j'y trouve du charme, surtout en l'absence de mistral, sinon c'est à éviter absolument.
Une jolie promenade, parfait pour me redonner envie de remonter sur mon vélo.
Vélo 57 km

Commentaires

  1. Ah un beau mois de novembre ! Et retour au blog, ça c'est bien !! Votre tour dans le Trièves, de col en col, est des plus séduisants. C'est une région qui m'a l'air de valoir le détour pour un séjour de quelques jours. Natation : 1500 m en 45 mn, et bien j'ai encore une sacrée marge de progression !!

    RépondreSupprimer
  2. Salut Patricia!
    Le Trièves est absolument magnifique en toutes saisons... Le Dauphiné Gratiné y fait un passage : si tu y vas avec Marie No et Sophie en juillet, je viendrai faire un bout de route avec vous !
    bises Anne

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire