Triathlon du Luberon

Dimanche 3 juin 2012

Peu d'épreuves sont organisées sur la distance half-ironman en triathlon : 1,9 km de natation en eau libre, 87 km de vélo et 21 km de course à pied. Celui du Luberon, autour du plan d'eau de la Riaille à Apt, est idéalement placé dans la saison pour attirer du monde. Mais cette 5ème édition est loin de faire le plein et nous ne sommes que 124 au départ. Ce fut donc pour moi une épreuve accomplie en solitaire.


Le retrait des dossards et le contrôle du matériel se déroulent dans la fluidité et pour cause : il y a 85 bénévoles pour s'occuper de nous ! Une commissaire trouve quand même le moyen de me refuser l'entrée dans le parc à vélo : il me manque un embout de guidon ... Retour vers les bénévoles pour bricoler une solution avec du scotch.


Dans le parc à vélo, on s'équipe doucement et on prépare ses affaires dans l'ordre : nager, rouler, courir. Il ne faut rien oublier car notre sac ne pourra pas rester sur place mais sera stocké dans un sas fermé où il ne sera plus accessible avant la fin de l'épreuve. 
Elle est belle ma selle, non ?
 
Annonce la température de l'eau : 23,8 °. Ouf !! A partir de 24°, la combinaison en néoprène est interdite et c'est un réel désavantage tant la combinaison améliore la glisse et la flottaison. D'ailleurs je constate qu'aucun concurrent ne décide de s'en passer ...

Le départ est donné à 10h00. C'est parti pour 2 boucles de 950 m : d'abord trouver son souffle puis repérer les bouées jaunes autour desquelles il faut tourner. Après la 3ème bouée (sur 4 au total), je me trompe de direction et trace directement vers le port... Un kayak vient sur moi et me demande de retourner vers la 4ème bouée... soit un demi-tour d'environ 30m. Je m'exécute mais je suis un peu dépitée : comme d'habitude, je suis incapable de m'orienter dans l'eau et en plus je ne nage pas droit. Sortie à l'australienne et retour dans l'eau, deuxième boucle effectuée un peu plus rapidement. Je sors après 48 mn, le public est vraiment sympa avec les derniers... mais ça, je le savais déjà !

Retour au parc à vélo et transition en 3mn  : j'ai fait des progrès ! J'ai seulement deux concurrents derrière moi et je pars pour un parcours vélo de 87km, 1150 m de dénivelé et un col (col de la Ligne à 850m).  Que les routes du Vaucluse sont rugueuses ! Difficile d'y prendre du plaisir d'autant plus qu'il pleut ... Mais je trouve bientôt des raisons de me réjouir puisque Mark est là sur le côté de la route pour m'encourager. Il est venu en vélo de la maison et me retrouvera un peu plus loin sur le parcours, mais il tient ses distances : il y a des commissaires de course partout !
Comme dirait Mark : ça ressemble à des mollets, mais...

Je donne tout dans la descente malgré les secousses et les cahots. La pluie a cessé. Dernier détour avant Apt dans la campagne verdoyante et retour au parc à vélo. Ma transition est encore plus rapide : il n'y a que les chaussures à changer. Départ pour 21 km, d'abord autour du lac sur un sentier puis en aller-retour sur une magnifique piste cyclable goudronnée, vestige d'une ancienne voie ferrée.
Pas grand monde derrière...

Les tous premiers kilomètres sont très difficiles. Personne derrière moi, je ne vois que ceux qui ont presque fini arriver face à moi. C'est très mauvais pour le moral d'autant plus que j'ai les jambes en béton. Petit coup de fil à Mark... Hmm le ton de sa voix me fait comprendre qu'il n'est pas question, mais vraiment pas question une seconde... d'envisager abandonner. Cette engueulade me fait du bien, je repars avec une poussée d'adrénaline bénéfique et avale les kilomètres sans trop de peine finalement. Les ravito sont nombreux et les bénévoles désœuvrés semblent ravis de me voir arriver. Contre toute attente, je fais le parcours en 2h14 ce qui est plutôt pas mal pour moi dans ces circonstances...

Bilan : 6h21 au total. J'ai été  égale à moi-même : je me maintiens toujours à la limite inférieure mais je finis entière, souriante et avec l'envie de recommencer... Bizarre non ? Prochaine épreuve de triathlon : Embrunman le 15 août !

Commentaires

  1. Richard DAMIANO7 juin 2012 à 17:14

    Salut Anne et bravo. Le triathlon me fascine un peu, je savais pas que tu t'y étais mise, tu veux faire celui d'Embrun, chapeau! Pour l'instant j'en ai assez avec le vélo. A bientôt.
    Richard DAMIANO

    RépondreSupprimer
  2. Richard D. Digne7 juin 2012 à 17:49

    Je viens de voir que tu l'as fait (l'Embrunman) en 2011 et pratiquement fini avec un entrainement tronqué. Ca sera bon pour cette année. Bravo!

    RépondreSupprimer
  3. Richard D. Digne7 juin 2012 à 17:54

    Je viens de voir que tu l'as fait en 2011 (l'Embrunman) et pratiquement bouclé malgré un entrainement tronqué. Ca va être bon cette année, avec l'expérience en plus. Bravo

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Richard, merci de tes encouragements. Oui je m'éclate bien en triathlon : c'est le contraire de la monotonie ! Tu roules toujours ? as tu fait des longues distances après PBP ? A + Anne

    RépondreSupprimer
  5. Salut, je me suis bien calmé, maintenant avec trois camarades du CCTD on se fait une Eurodiagonale chaque année, 170 à 200 km par jour sur 7 j environ, les délais sont beaucoup plus longs que les diagonales, ça se fait facile. Il y en a 2 qui organisent tout, moi et JP Pesce on se contente de pédaler.
    j'ai vu encore que tu a fait l'Ironman de Nice et plein de marathons et autres trucs de dingues (1001 milles), la vache!
    Pour le D F Ubaye je file un coup de main aux Terres Noires chaque année, c'est à la même date je crois

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire