courir avec la tête ailleurs =17 points de suture

Voici le récit de ma séance de course à pied d'hier : ma pause déjeuner est consacrée à une heure de course à pied le long de la voie cyclable de la Bléone et du plan d'eau de Digne-les-Bains. C'est un super parcours, très calme en semaine, fréquenté de marcheurs et de sportifs. En faisant plusieurs tours du plan d'eau, ou même en poussant un peu plus loin, on peut facilement faire une boucle de 10 à 12 km tout plat sans voitures.

Je quitte mon vestiaire du boulot en VTT, habillée en course à pied, et je parque mon vélo au début de la piste cyclable. J'ai froid et je mets du temps à m'échauffer et à entrer dedans. Sur la longue ligne droite, je longe les cours de tennis et je remarque 2 joueurs qui semblent batailler ferme : ils jouent pas mal du tout ces deux-là ! Je continue mon chemin, j'enchaine 6 tours du plan d'eau et je remonte vers mon point de départ.



J'ai un bon rythme, je dépasse le stade où plusieurs groupes de jeunes font de l'athlétisme (c'est mercredi) et je repasse les tennis. Les 2 joueurs sont toujours occupés à s'arracher les points, ils ont changé de côté, et j'admire un joli revers : mince la balle va au filet.... et moi, lancée à 12 km/h, la tête direct dans un poteau.

Le choc est très violent et je ne comprends pas ce qui se passe. Je suis projetée en arrière sur le sol. Je fais un mouvement pour me relever et je comprends en voyant beaucoup de sang partout que je suis salement amochée !! J'entends des enfants qui arrivent en vélo et mes deux tennismen qui arrivent dont l'un dit "P. c'est sérieux" !

Je ne bouge plus. Je fais l'inventaire de mes extrémités : ça remue bien. Je suis vachement contrariée, et je me traite intérieurement de tous les noms : ce poteau je le connais, ainsi que quelques autres sur ce parcours, que je contourne à droite ou à gauche selon mon envie ! Cette fois-ci, je l'ai pris en pleine figure ! Trop bête !!  
 
La suite est classique : quelqu'un maintient mon buff très fort appuyé sur le front, les enfants appellent les pompiers sur un portable, on me parle, je réponds. Les pompiers arrivent, évaluation des dégâts, je suis toujours au sol et je me plains de l'arrière de la tête : là on découvre une deuxième plaie plus longue que celle de devant mais qui saigne moins ... Ma lèvre est déchirée, j'ai très mal aux incisives mais elles ne bougent pas. Tension, auscultation, palpation, piqure au doigt et je me relève doucement. En quittant les lieux vers le véhicule de secours, j'entends quelques plaisanteries : le pompier lance un compliment aux joueurs de tennis : "Moi je n'ai jamais fait autant d'effet à une femme". Un pompier dit quelques mots aux enfants pour les féliciter de leur réaction, et il leur demande aussi d'aller chercher du sable dans la rivière en contrebas pour en recouvrir la flaque de sang. Les pauvres gosses, j'espère qu'ils n'ont pas fait de cauchemar !

Ensuite c'est le transport à l'hôpital et la prise en charge par le personnel qui est super. On me déshabille, on me nettoie, on me coupe des cheveux à l'arrière. Je suis recousue à l'arrière avec 8 points. On me retourne. Pour le front sur lequel on me pose 9 points de suture, je demande au docteur de faire ça bien : il me répond "Je vais faire ça comme pour ma femme... sauf que ma femme est vieille et ridée ". L'infirmière me demande ce qu'il y avait d'écrit sur ce poteau, et j'ai enfin trouvé !

Retour au bureau avec un collègue qui a récupéré mes vêtements de ville puis mon vélo. Impossible de ne pas me faire remarquer des étudiants et personnels avec mon bandage qui fait le tour de la tête et ma lèvre éclatée. Mon patron, un être sensible à l'humour froid, me demande si je connais Churchill et sa théorie sur le sport. Il me dit aussi que le port du casque cycliste n'est pas inutile en course à pied (il adore les règlements !). Avec mes collègues, nous parlons des 4 cm de ma cicatrice verticale au milieu du front, et mon adorable collègue Thomas me dit : "Mais Anne, c'est pas grave, de toute façon tu es vieille maintenant" ou "ça peut donner du caractère à un visage ce genre de cicatrice". Oui, bon du caractère j'en avais déjà assez... merci bien !

Bon, ça fait vraiment du bien d'en rire et, la prochaine fois, c'est promis, je ne me laisserai pas distraire par de beaux sportifs ! Mais plus sérieusement : ils ne pourraient pas mettre ces poteaux ailleurs ?!?

Commentaires

  1. Hello Anne,
    Voila une séance de jogging pas banal, joliment raconté ... On imagine bien la scéne ... je n'ai pu m'empécher de sourire !!!
    Bon rétablissement championne.
    Je te souhaite plein de bonnes choses pour la No Finish Line ... J'espère que tu pourra prendre beaucoup de plaisir sur cette belle aventure !!!
    A bientôt
    Poucet

    RépondreSupprimer
  2. Hello Gilles ! ça va beaucoup mieux, juste une jolie cicatrice ! j'espère que tu as bien récupéré de ta Diagonale des Fous joliment réussie ;-) Bises Anne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. BRAVO Anne : Jolie perf pour une première sur 24H !!!
      J'espère que tu vas nous raconter cette belle aventure ... C'est un truc qui me tente, un de ces jours !!!
      Bonne récupération . Bises.
      Poucet

      Supprimer
  3. Coucou Anne
    C'est vache ce genre d'accident! tu n'es pas la seule; en 2009 je suis rentrée en collision avec un collègue parce que je regardais le GPS au guidon!- et ce matin j'ai papoté avec un cyclo qui est rentré par distraction dans une voiture arrêtée devant lui, au feu rouge!
    Je te souhaite de bien récupérer en espérant que cela ne laissera pas de trace ... bon tu peux toujours dire que tu fais des sports de combat (-:
    Amitiés
    Sophie

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour, amusant à lire mais pas marrant à vivre, être distrait arrive à tout le monde et parfois cela peut couter cher.

    RépondreSupprimer
  5. J' arrive un peu tard......... tu doit être maintenant comme " neuve"..... hihi
    Quel gag à te lire.......... désolé pour toi, que tu te sois blessé si fortement.........
    Bon, j' éspére que tout est rentré dans l' ordre à ce jour.....Une " guerrière" la Miss Anne....

    à plus à tous les deux .....

    BRIDOU 55

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire