Pokemon-cols

Un circuit qui sent bon
Si on part du principe que le Pokemon-Go, lancé en France la semaine dernière, a pour principale vertu de faire sortir les gens de chez eux pour partir à la recherche de quelque chose, alors on peut associer la chasse aux cols à un Pokemon-col.


En tout cas, c'est à ça que je pensais hier, l'esprit imbibé d'endorphines et embrumé par l'insolation, en cherchant le col du Pas du Loup, 12ème des 20 cols de notre circuit de deux jours dans le Vercors occidental.

Extrait de mes notes : "A partir du hameau de Gardons (pas de panneau, quelques maisons) sur la D233, après 3 km (approx.) prendre à gauche vers Tourrasson (mais on lit Pequignet sur le panneau!), ne pas monter à plus de 715 m pour ce col."

C'est comme un Pokemon-Go géant où les cibles seraient des cols du catalogue officiel du Club des Cent Cols, bien visibles sur Openrunner ou Google Earth, mais parfois difficiles à trouver sur le terrain : sauf qu'il faut toujours laisser des cols de côté ou pour une autre fois...

Deux jours de circuit en vélo de route dans le mistral, 230 km, 4200 de D+ nous ont permis d'enrichir mon catalogue de 15 nouveaux cols...

Le sel de ces sorties c'est aussi une soirée à l'hôtel. Dans le Vercors, comme souvent ailleurs dans la Drôme, il faut prévoir son ravitaillement tant les commerces sont rares. Cette fois, le seul et unique hôtel du secteur, à Peyrus, était complet et a bien voulu nous ouvrir un "studio" poussiéreux. Le repas des pensionnaires du 4ème âge (avec soupe et fruits) a été agrémenté de ravioles locales, heureusement sinon nous aurions manqué de carburant !

Voici notre circuit en cols et en images : Sausse - Gourdon - Chaudière - Rechats - Boite - Le Col - Bacchus - Limouches - Trallu  - Toutes Aures - Boussière - Frecou (Jérôme Cavalli) - Lauzens (faux col) - Pascalin  - Loup - Boutière - Ventebrun - Pertuis - Serre - Pègue - Novezan


Autour du massif des 3 Becs
Du col des Limouches, on peut facilement accéder par un petit sentier au col du Trallu qui est aussi un décollage
Oui : toujours le même vélo depuis 2005, Scott CR 1
Début de la récolte mécanisée de lavandin
L'entrée du village de Saou : magnifique !
Vignes et lavandin
Dans la montée du Col de Pègue, minuscule route à travers les vignes, un chien fou nous tient compagnie et nous oblige à forcer l'allure pour ne pas l'emmener trop loin de chez lui

Commentaires

  1. Belle sortie drômoise et vertacomicorienne ... De très jolis coins paysages et villages à l'image de Saou et du Pas de Lauzens... GRANDIOSE !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Décidément la toponymie est source de merveilles : quel drôle de mot que Vertacomicorien ...
      Voici ce qu'en dit Wikipédia : "Le Vercors doit son nom à un peuple celte vivant dans ces montagnes au moment de l'invasion romaine : les Vertamocorii (ou Vertamocori, Vertacomicorii, Vertacomocorii1), nom qui signifierait les « excellentes troupes » (ou « troupes du sommet »)2,3. Les habitants du Vercors sont aujourd'hui appelés Vertacomiriens, nom très proche de celui du peuple antique."

      Supprimer

Publier un commentaire